La littérature pessimiste

Les préoccupations politiques se reflètent aussi bien dans la poésie épique que dans les romans, les contes et les "sagesses". Une place particulière doit être faite à quelques œuvres poignantes, d'un pessimisme amer et d'une beauté profonde.

Les Lamentations d'Ipouer mettent en évidence la désorganisation de l'État et de la société après les bouleversements de la fin de l'Ancien Empire et durant la Première Période Intermédiaire.
Le poète exprime longuement son désespoir, regrette l'équilibre perdu puis se met à espérer en un avenir où la vie reprendra son cours normal.

Dans le Dialogue d'un désespéré avec son âme se manifeste le désarroi des Égyptiens devant l'effondrement général des valeurs morales et la solitude d'un homme dans l'univers.
Un désespéré décide de mettre fin à ses jours ; son âme (ba), le seul compagnon qui lui reste, s'oppose à cette solution extrême et le débat s'engage.

À qui parlerais-je aujourd'hui ?
Les désirs sont cupides
Il n'existe plus de cœur d'homme sur lequel on puisse s'appuyer.
À qui parlerais-je aujourd'hui ?
Il n'y a plus de justes
Le pays est laissé aux faiseurs d'iniquité.
À qui parlerais-je aujourd'hui ?
On est privé d'ami
On recourt à un inconnu pour exhaler sa plainte auprès de lui.
Extrait du 2e chant.
Traduction de Claire Lalouette

Les Chants du Harpiste, au contraire, mettent l'accent sur les plaisirs de la vie terrestre dont il faut profiter avant la mort, inéluctable. Ces textes conseillant un "carpe diem" 2000 ans avant Épicure ont été sculptés sur les parois des tombeaux à partir du Moyen Empire.
Peut-être s'agit-il de chants, accompagnés à la harpe, exécutés dans les tombes à l'occasion des banquets funéraires.Le harpiste aveugle

Personne ne revient du lieu (où ils se trouvent)
pour nous dire comment ils sont,
pour nous dire de quoi ils manquent,
afin d'apaiser nos cœurs,
jusqu'à ce que nous allions, (à notre tour),
là où ils sont allés.
Aussi, que ton cœur soit heureux,
qu'il oublie que, un jour, tu deviendras un akh.
Suis ton désir, tout le temps de ta vie...

Refrain :

Fais un jour heureux, sans te lasser !
Vois, personne n'emporte ses biens avec lui.
Vois, personne n'est revenu après s'en être allé.
Chant pour Antef - XIe dynastie
Traduction de Claire Lalouette


Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante