Les collections égyptiennes du Musée archéologique national de Florence


: Vers les photographies


Présentation

Le musée archéologique national de Florence Le musée archéologique national de Florence fut inauguré en 1870 par le roi Victor-Emmanuel II alors que Florence était la capitale de l’Italie.

Les antiquités, principalement d’origine étrusque, grecque et romaine, issues des Collections de Médicis et de Lorraine, furent d’abord rassemblées via Faenza, dans le couvent de Foligno, avant d’être déplacées au palais de la Crocetta où elles se trouvent toujours aujourd’hui.

Ce bâtiment construit entre 1619 et 1621 par G. Parigi pour la princesse Marie-Madeleine, sœur de Cosme II de Médicis, se situe Via della Colonna, une rue donnant sur la piazza della Santissima Annunziata.

Les collections égyptiennes

La section égyptienne fut constituée dans la première moitié du XIXe siècle par le Grand Duc de Toscane Léopold II. Celui-ci fit notamment l’acquisition, en 1832, de la collection du physicien et voyageur siennois Alessandro Ricci puis, en 1842, de celle de Giuseppe Nizzoli, chancelier du consulat d'Autriche en Égypte.

L'expédition franco-toscane, tableau de Giuseppe AngelelliEn collaboration avec le roi de France Charles X, le Grand Duc finança également une expédition scientifique en Égypte entre 1828 et 1829 à laquelle prirent part Jean-François Champollion et Ippolito Rosellini. Ce dernier, originaire de Pise, allait devenir le père de l’école italienne d’égyptologie.

Les objets obtenus au cours du voyage auprès de marchands d’antiquités ou découverts durant des fouilles archéologiques furent partagés entre le musée du Louvre et celui de Florence.

En 1855, les différentes collections égyptiennes sont rassemblées au couvent de Foligno et le musée égyptien de Florence est officiellement inauguré.

En 1889, l’égyptologue piémontais Ernesto Schiaparelli reçoit la mission de déplacer les collections au palais de la Crocetta.
Il enrichit la collection de manière significative grâce aux fouilles menées en Égypte avant qu'il ne prenne la direction du musée égyptien de Turin.
Le musée archéologique de Florence restera alors sans égyptologue jusqu'au début des années 30.

Les derniers objets égyptiens qui entrèrent au musée proviennent de donations de particuliers ou d’instituts scientifiques.



Les salles

  • Salle I
  • Dédiée à Ernesto Schiaparelli, cette salle rassemble des objets allant de l’époque préhistorique jusqu’au début du Moyen Empire.

    Dans les vitrines sont exposés de nombreux silex datant du Paléolithique jusqu’à l’Enéolithique.

    On peut également voir des poteries de différents types, notamment de très beaux vases de Nagada II (3500 -3000 av. J.-C.) ornés de bateaux, de bannières, de plantes, d’autruches…
    Le musée possède une remarquable collection de "palettes à fard" aux formes variées : poissons, antilopes, figures géométriques…

    Deux modèles de servantes de l’Ancien Empire méritent particulièrement notre attention : il s’agit d’une femme broyant du grain et une autre brassant de la bière.

    Parmi les vases de pierre, on peut noter un vase en albâtre portant le nom de Ounas (Ve dynastie) et un autre gravé au nom de Merenrê (VIe dynastie).

    Enfin, cette première salle comprend une très belle collection de stèles funéraires datant de l’Ancien Empire et de la Première Période Intermédiaire.

    Visite illustrée de la salle I

    *

  • Salle II
  • Les objets du Moyen Empire et de la Seconde Période Intermédiaire sont exposés dans cette seconde salle.

    Notons quelques très belles stèles funéraires ainsi qu’une remarquable stèle commémorative d’une campagne militaire menée par Sésostris Ier (XIIe dynastie).

    On peut également admirer une collection de modèles en bois, des statuettes féminines appelées « concubines de défunt », une série d’ivoires magiques ainsi qu’une superbe statuette d’hippopotame en faïence.

    Visite illustrée de la salle II

    *

    À suivre...

    Je travaille à la mise en ligne des autres salles.
    Pour être informé régulièrement des mises à jour du site, retrouvez-moi sur

    ou inscrivez-vous à la liste de diffusion en cliquant ICI.

    Corinne Smeesters, photos prises en septembre 2012

    Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente