2/3  

Les instruments de musique

Les instruments à cordes

La harpe

Harpe cintréeInstrument à cordes autochtone, la harpe ou baïnit (bint) apparaît pour la première fois dans l'iconographie aux alentours de ~2550.

Sous l'Ancien et le Moyen Empire, les harpistes utilisaient, en position assise, des instruments à six ou sept cordes.

À partir du Nouvel Empire, les modèles se diversifient. À côté des harpes de hauteur moyenne, munies d'un pied, apparaissent des instruments de petite taille que les musiciens utilisaient en les appuyant sur leur épaule.
À la même époque, on trouve des harpes volumineuses (dAdAt) obligeant le musicien à se tenir debout. Pourvues d'une vingtaine de cordes, décorées d'ornements floraux ou géométriques, enrichies d'une tête en bois doré qui s'emmanche à l'extrémité supérieure ou s'adapte à la base, ces pièces sont de véritables œuvres d'art.
Le thème du "harpiste aveugle" revient à de multiples reprises dans l'iconographie égyptienne. Il met en scène un musicien assis en tailleur devant une harpe de taille moyenne, chantant les versets d'un texte exhortant ses auditeurs à jouir de l'instant présent puisque la mort est inéluctable.

Le luth

Luth


D'origine sémite, le luth (ou cithare) est une petite boite oblongue percée de six ou huit trous, plate des deux côtés et munie d'un long manche.

Pourvu de trois ou quatre cordes, il se jouait avec un plectre. On ne connaît pas son nom égyptien, les inscriptions se contentant de représenter l'instrument.




La lyre

LyreLa lyre dont le nom égyptien (kniniwr) traduit l'origine sémite (cfr l'hébreu kinnôr), a été introduite au début du deuxième millénaire (Moyen Empire) mais ne fut jointe aux orchestres qu'au Nouvel Empire, époque où l'Égypte entre en rapports permanents avec l'Asie. Les premiers exécutants que l'on retrouve dans l'iconographie étaient d'ailleurs visiblement d'origine asiatique.

On en rencontre de différentes tailles, depuis les petits instruments élégants à cinq cordes qui se tiennent facilement sous le bras jusqu'aux grandes lyres à dix-huit cordes que l'on utilisait debout.
Les cordes étaient fixées à la barre supérieure grâce à des lanières de cuir qui en assuraient l'écartement régulier, puis tendues et réunies à la base de la caisse de bois, attachées à un anneau de bronze.

2/3

Les instruments de musique : page 1 - 2 - 3

Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante