5/6  

Écriture et fonctionnement : Le copte

Les premières traces de l'écriture copte apparaissent au IIe siècle av. J.-C. à travers des formules et des noms propres égyptiens retranscrits en caractères grecs.
Au moment de la conquête d'Alexandre le Grand, alors que la langue grecque se répand, les Égyptiens abandonnèrent progressivement les écritures traditionnelles au profit de l'alphabet grec : c'est l'origine du copte, dernier état de l'écriture égyptienne.

Au Ier siècle de notre ère, le copte est utilisé dans les textes essentiellement magiques ou astronomiques dans le but de réaliser une transcription correcte et fidèle à la prononciation des formules magiques.

La christianisation de l'Égypte au IVe siècle fait naître une littérature copte essentiellement religieuse. Les Égyptiens qui se mirent à transcrire les Écritures saintes dans leur propre langue se montraient réticents à utiliser le démotique, directement associé à l'ancienne religion païenne. Ils trouvèrent plus approprié d'utiliser les caractères grecs du copte auquel ils ajoutèrent sept caractères de l'écriture démotique pour les sons de la langue égyptienne que les Grecs ne connaissaient pas.

Les 7 caractères démotiques ajoutés à l'écriture grecque :

Les 7 caractères démotiques ajoutés à l'écriture grecque

Le copte consigne les voyelles qui n'existaient pas dans les autres systèmes de notation de l'égyptien ancien.

Exemple d'écriture copte et son équivalent dans les lettres de notre alphabet.
Il s'agit des premiers mots du Notre Père chrétien :

Exemple d'écriture copte et son équivalent dans les lettres de notre alphabet

Avec la disparition des Maisons de Vie et la fermeture des temples imposée par l'édit de Théodose en 384 de notre ère, l'écriture de l'Égypte pharaonique devient une langue morte.

À la fin du Ve siècle après J.-C. le copte restait le seul type d'écriture utilisée aussi bien dans les textes séculiers que religieux. Il resta en usage jusqu'à la mort de la langue elle-même soit six siècles plus tard.

À partir de la conquête musulmane au VIIe siècle, la langue et l'écriture copte vont peu à peu décliner, jusqu'à disparaître dans l'usage quotidien, pour être remplacée par l'arabe.

5/6

Écriture et fonctionnement : page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Aller à la page suivante