Expositions : Boulogne-sur-Mer, 2004

Des dieux, des tombeaux, un savant.
En Égypte sur les pas de Mariette Pacha


"Boulogne-sur-Mer accueille les pharaons". Un petit tour de la ville avant de visiter l'exposition ne laisse aucun doute sur cette affirmation : obélisque découvert par hasard en revenant de Nausicaa, statue de Mariette perché au sommet d'une pyramide, barque reconstituée le long des remparts de la vieille ville, étendards à l'image de dieux égyptiens…voilà de quoi se mettre en condition avant d'entrer dans le château-musée qui abrite une exposition exceptionnelle.

L'exposition est centrée sur la carrière d'Auguste Mariette :


- La première salle évoque le Musée du Caire dont Mariette est le fondateur puisque c'est lui qui mit en place le Musée de Boulaq, ancêtre du Musée égyptien. Parmi les œuvres présentées : un buste monumental d'Akhenaton et la statue du vizir Paremessou. Sur les murs sont projetées des photographies des rives du Nil.

- Dans la salle suivante, on découvre la reconstitution d'un chantier de fouilles tel qu'il devait être à l'époque de Mariette. Des photographies d'époque sont projetées en arrière-plan. Un regret, cette reconstitution ne figure pas dans le catalogue de l'exposition.

- Suit un aperçu de la collection égyptienne du musée de Boulogne-sur-Mer, avec en cadeau deux pièces inédites : une statuette d'Anubis de la Basse Époque et le montage en pectoral d'un ensemble d'amulettes.

- Vient ensuite une salle consacrée à la biographie d'Auguste Mariette : une pendule monumentale lui ayant appartenu, un portrait, quelques moulages anciens et la copie en bois du Cheikh el-Beled évoquent quelques étapes de sa carrière.

Comme j'avais mis en poche sans le consulter le livret acquis à l'entrée, j'ai d'abord été un peu déroutée par la suite de l'exposition dont je ne percevais pas la ligne directrice. En fait les pièces sont présentées en fonction de leur provenance géographique : les différents chantiers de fouilles dirigés par Mariette :

- Éléphantine

- Thèbes (avec entre autre le cercueil intérieur de Néhemsimontou de la collection boulonnaise et le Livre des morts de Tchahapiimou du Louvre)

- Dra Aboul Nagga (cercueil du roi Kamose, quelques pièces du magnifique trésor de la reine Ahhotep…)

- Deir el-Bahari (quelques fragments de reliefs du temple d'Hatchepsout,…)

- Karnak (statue de Senmout sistrophore, …)

- Denderah (moulage en plâtre du zodiaque, chapiteau hathorique, claustra,…)

- Abydos (biographie d'Ouni,…)

- Memphis

Restitution de la paroi du mur nord du corridor de la chapelle d'Atet- Meïdoum (reconstitution de la paroi du mur nord du corridor de la chapelle d'Atet où figurent les oies que tout le monde connaît mais qu'on est pas habitué de voir dans l'ensemble d'origine)

- Saqqara : évocation de la nécropole de l'Ancien Empire, celle de la Basse Époque (estampage de la tombe d'Ounnefer, nombreux oushebtis de la même tombe) et, évidemment, le Sérapéum.

- Gizeh (stèle dite "de la fille de Khéops" sur laquelle figure une représentation du sphinx de Gizeh,…)

- Athribis (buste de Tétrarque)

- Tanis (buste de Ramsès II, …)

Impossible de tout citer. Il faut dire qu'il y a 120 pièces prêtées par le Musée du Louvre, 30 pièces venant du Musée égyptien du Caire, quelques pièces du British Museum et d'autres provenant d'Anvers, Bruxelles et de musées régionaux (Amiens, Besançon, Renne, Roanne…) ainsi qu'une partie de la collection de Boulogne-sur-Mer.

Ce qu'il faut savoir :

L'entrée coûte 1,00 €, autant dire rien.

Le livret illustré de l'exposition proposé à l'entrée au prix de 2,00 € aide à comprendre la thématique de l'exposition.

Des visites guidées sont proposées, mais uniquement le week-end.

Interdiction de prendre des photographies.

Il est permis de prendre des notes, mais uniquement à l'aide d'un crayon (il faut le savoir !)

Le catalogue de l'exposition est disponible à la librairie située à la fin de la visite. Il coûte 35,00 € et est accompagné d'un CD-Rom. J'ai pu constater qu'on le trouvait dans les librairies de la ville mais à un prix plus élevé et, je crois, sans le CD-Rom.
Je viens de le dévorer : il est superbement illustré et accompagné d'excellentes explications.

L'exposition se déroule jusqu'au 30 août 2004 et vaut vraiment le déplacement. Et si vous n'avez pas la possibilité de vous y rendre, achetez le catalogue, vous ne serez pas volés.



Quelques lectures :
- Collectif sous la direction de Marc Desti, Des dieux, des tombeaux, un savant. En Égypte sur les pas de Mariette Pacha. Catalogue de l'exposition du même nom organisée à Boulogne-sur-Mer. Somogy - Éditions d'Art, 2004.
- Le site officiel de l'exposition.
- Les pages de L'Égypte de B@stet sur Auguste Mariette.
- Élisabeth DAVID, Mariette Pacha. Paris, Pygmalion, 1997.
- Gilles LAMBERT, Auguste Mariette. Éditions J.-C. Lattès, 1997.
- Claudine LE TOURNEUR D'ISON, Mariette Pacha ou le rêve égyptien. Paris, Plon, 1999.
- Auguste MARIETTE, L'Égypte de Mariette. Paris, Errance, 1999.


Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente