Introduction

Au sens étroit, la civilisation pharaonique s'étend de 3100 à 332 avant J.-C., depuis l'apparition des hiéroglyphes et d'une monarchie centralisée jusqu'à la conquête de l'Égypte par Alexandre le Grand.

Les périodes

Ces trois mille ans d'histoire sont traditionnellement divisés en :

  • Ancien Empire : âge des pyramides, de Chéops, Chéphren et Mykérinos.

  • Moyen Empire : la période classique, règnes des Sénousret et des Amenemhat.

  • Nouvel Empire : ère des conquérants, de la reine Hatchepsout et de Toutankhamon.

  • Ces trois grandes époques sont séparées par des périodes dites intermédiaires, marquées par des troubles sociaux et politiques et des invasions, comme celle des Hyksôs lors de la Deuxième Période Intermédiaire.

    L'histoire égyptienne s'achève par une longue Basse Époque, que certains font débuter par une Troisième Période intermédiaire, durant laquelle le pays se trouve occupé par des envahisseurs successifs.

    Les listes royales

    La chronologie des règnes a pu être restituée grâce aux Annales qui nous sont parvenues en assez grand nombre sous la forme de listes royales.Pierre de Palerme

  • La Pierre de Palerme : il s'agit d'une dalle en basalte noir de provenance inconnue dont le fragment le plus important se trouve aujourd'hui au Musée de Palerme. D'autres parties sont exposées au Musée du Caire et à l'Université du Collège de Londres. Elle reprend la liste des rois de Haute et de Basse-Égypte de la période prédynastique jusqu'à la Ve dynastie ainsi que les éléments marquants de leur règne (fêtes religieuses, édification de temples, expéditions, hauteur de la crue du Nil...).
    Malheureusement, cette liste est lacunaire et la plupart des noms des rois de la IIe dynastie ont disparu.

  • Les Tables de la Chambre des Ancêtres de Karnak : actuellement au Musée du Louvre, elles datent du règne de Thoutmosis III (XVIIIe dynastie) et reprennent 61 noms.

  • Les Tables du temple funéraire de Séthi Ier à Abydos : datées de la XIXe dynastie, elles reprennent 76 noms à partir de Ménès jusqu'au souverain régnant.

  • Les Tables du temple de Ramsès II à Abydos : cette liste fragmentaire est conservée au British Museum.

  • La Liste de Saqqara : provenant de la tombe du scribe Tournaï, contemporain de Ramsès II, cette liste de 58 noms se trouve au Musée du Caire.

  • Le papyrus de Turin : Ce papyrus malheureusement fort endommagé, daté du règne de Ramsès II est actuellement au Musée de Turin. Il comporte non seulement le nom de 300 rois depuis le règne des dieux jusqu'aux débuts de la XVIIIe dynastie mais également le nombre d'années de chaque règne.

  • Table d'offrande de Kenhihopchef ou table Clot-Bey : liste comportant 34 cartouches royaux visible au Musée de la Vieille Charité de Marseille.

  • Le découpage en 30 dynasties encore utilisé par les égyptologues nous vient de Manéthon, qui lui même s'inspira des archives mises à sa disposition. Ce prêtre de Sébennytos (l'actuelle Samanoud dans le Delta) avait reçu de Ptolémée II la mission de rédiger en grec une histoire de l'Égypte, de Ménès à la conquête macédonienne. Son oeuvre, Aegyptiaca, nous est parvenue de façon très fragmentaire à travers les écrits tardifs de Flavius Josèphe, historien d'origine juive du Ier siècle de notre ère, de Sextus Julius l'Africain (début du IIIe siècle) et d'Eusèbe (début du IVe siècle).

    Les problèmes de datation

    Il ne faut pas perdre de vue le fait que les dates reprises dans la chronologie sont approximatives.
    En effet, les sources ont subi les dommages du temps et sont souvent lacunaires, le nom de certains pharaons mentionnés dans les listes royales diffère des sources directes, les années de règnes ne concordent pas toujours et certaines dynasties, plutôt que de se succéder chronologiquement sont contemporaines.


    Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante