5/13  

Auguste Mariette

La création du musée égyptien du Caire

Lorsqu' Auguste Mariette revient une seconde fois en Égypte en octobre 1857, c'est avec la mission de préparer le voyage du prince Napoléon, cousin de Napoléon III et de réunir une série d'antiquités qui seront offertes au prince par le vice-roi Saïd Pacha.

Pour ce faire, Saïd Pacha donne à Mariette une somme d'argent et met à sa disposition un bateau à vapeur qui lui permet de sillonner l'Égypte et d'ouvrir des chantiers de fouilles.

C'est au cours de ce voyage qu'il prend réellement conscience de la dégradation excessivement rapide des sites archéologiques et du pillage systématique organisé dans tout le pays. Lui qui fit sortir d'Égypte près de 7000 pièces à une époque où aucune loi n'interdisait l'exportation des antiquités se rend maintenant compte qu'il est impératif de préserver les monuments in situ, de cesser de les considérer comme des carrières et de réglementer les chantiers de fouilles.

Le voyage du prince Napoléon n'aura pas lieu mais un climat de confiance s'est installé entre Mariette et Saïd Pacha qui lui accorde une oreille attentive et, le 1er juin 1958, le nomme directeur (mamour) des travaux d'antiquité en Égypte.

Il lui confie également la tâche de fonder au Caire un musée destiné à "rassembler les stèles, statues, amulettes et objets facilement transportables (...) pour les protéger de la rapacité des paysans et des Européens".

Le musée, inauguré en octobre 1863, est installé dans les anciens magasins de la compagnie de remorquage du port fluvial de Boulaq. Un an après son inauguration, il comporte déjà plus de 13.000 objets.
Lorsque Mariette décède le 18 janvier 1881, son corps est inhumé près du musée qu'il a créé.

En 1878, l'édifice, qui a du mal à contenir une collection de plus en plus importante, est fortement endommagé par une crue du Nil. En 1890, la collection est déplacée dans un palais de Gizeh.

En 1897, la décision est prise de construire un édifice neuf, c'est l'actuel musée égyptien du Caire inauguré en 1902. Le tombeau de Mariette fut également déplacé dans le jardin du musée.

Retour à la carte


Sources :
- Collectif sous la direction de Marc Desti, Des dieux, des tombeaux, un savant. En Égypte sur les pas de Mariette Pacha. Catalogue de l'exposition du même nom organisée à Boulogne-sur-Mer. Somogy - Éditions d'Art, 2004.
- Jean Vercoutter, À la recherche de l'Égypte oubliée. Paris, Gallimard, Collection "Découvertes Gallimard" n°1, 1998.

5/13

Auguste Mariette : page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13

Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Aller à la page suivante