7/7  

Les Pharaons et l'Histoire

La Basse Époque

Suite aux invasions assyriennes de 671-666, les envahisseurs reconnurent à un prince local du Delta d'origine libyenne, Nékao Ier, la possession de Memphis avec le titre royal.
Ce dernier fut tué lors d'un affrontement avec Tantamani, roi de Napata qui tenta de reprendre le pouvoir mais fut aussitôt vaincu et chassé d'Égypte par Assurbanipal.

Soutenu par les Assyriens, le fils de Nékao Psammétique Ier monte sur le trône. Profitant du brusque retrait assyrien, le roi parvient en moins de dix ans à réunifier l'Égypte.
Memphis reste la capitale administrative et politique mais Saïs, ville de la déesse Neith, devient la capitale dynastique abritant les tombeaux des rois.
Le roi tente de restaurer la civilisation de l'Ancien et du Moyen Empire tant dans l'art, que dans les manifestations religieuses et les formes extérieures du pouvoir. Il permet l'installation de Grecs ioniens et de Cariens comme commerçants et mercenaires dans le Delta et à Memphis et impose aux scribes une nouvelle écriture cursive, le démotique.
Il veut également renouer avec la tradition impérialiste du Nouvel Empire et étend son influence en Syro-Palestine tout en renforçant son alliance avec les Assyriens menacés par les Mèdes et les Babyloniens.

Son fils Nékao II parvient à étendre ses conquêtes jusqu'à l'Euphrate mais la défaite que lui inflige Nabuchodonosor à Karkémich en 605 l'oblige à abandonner ses possessions asiatiques.
Il se tourne alors vers le développement du commerce à la fois en Méditerranée et avec l'Afrique orientale et le pays de Pount. Il entreprend le creusement d'un canal destiné à relier le Nil à la Mer Rouge.

Psammétique II, son fils, s'engage dans une expédition en Nubie puis en Asie.

Son successeur Apriès ne peut contrer la prise de Jérusalem et la destruction du royaume de Juda par les Babyloniens. Appelé à l'aide par le roi libyen Adicran, il met à l'écart ses mercenaires grecs et envoie un corps expéditionnaire exclusivement composé d'Égyptiens. Ceux-ci sont massacrés par les entreprises coloniales des Grecs de Cyrène. L'événement provoque une réaction nationaliste et un coup d'État militaire suite auquel Apriès, dernier souverain de sa lignée, finit ses jours en captivité.

Amasis conserve le lien dynastique avec la ville de Saïs. Personnage haut en couleurs d'origine plébéienne fut un souverain novateur et réformateur.
Il conçoit un grand nombre de lois régissant le droit privé auxquelles on continua à se référer des siècles plus tard. Selon Hérodote, il serait même l'inventeur de la déclaration des revenus personnels.
Il étend son influence sur l'île de Chypre dont les ressources en bois étaient nécessaires à la construction d'une flotte commerciale et militaire.
Le roi favorise également les activités commerciales des Grecs, accordant à Nautacris un monopole sur l'entrée des importations maritimes.

À la fin du règne d'Amasis, presque toute l'Asie est passée aux mains des Perses. Son fils Psammétique III est écrasé par Cambyse : l'Égypte devient une simple province périphérique de l'Empire perse.

À la mort de Cambyse en 522, le satrape Aryandès doit lutter contre les dynastes locaux parmi lesquels Pédoubastis parvient à se faire reconnaître comme pharaon.
Le nouveau souverain perse Darius reçoit la soumission de l'Égypte qui connut une relative prospérité durant son long règne de trente-six ans.

Quelques révoltes éclatèrent à la mort de Darius. Un pharaon indigène, Psammétique IV prend brièvement le pouvoir avant que Xerxès ne rétablisse son autorité.

Sous Artaxerxès Ier, un rebelle du nom d'Inarôs mène durant près de huit ans une guerre contre les Perses.

Un dynaste de Saïs, Amyrtée, aidé de mercenaires grecs, parvient à chasser les Perse du Delta à la mort de Darius II. L'Égypte reprend son indépendance dans un désordre dynastique et des affrontements entre les familles dirigeantes des grands centres du Delta.

L'ordre revient avec Nectanébo qui fonde la XXXe et dernière dynastie indigène. Une activité de construction reprend dans la plupart des sanctuaires. Sans aide extérieure, le roi parvient à repousser une nouvelle invasion perse.

Son fils Téos lui succède. Alors que le roi est en campagne en Syrie, son neveu Nakhthorheb (connu improprement sous le nom de Nectanébo II) s'empare du trône, obligeant Téos à se réfugier auprès du roi perse.
En 343, Nakhthorheb est chassé de Memphis par le nouveau roi perse Artaxerxès III. Dix ans plus tard, l'Égypte est libérée du joug perse par les armées d'Alexandre le Grand.


Source :
"Les Rois Khouchites (XXVe dynastie)" par Isabelle Franco dans "Pharaon", Paris, Flammarion et IMA, p. 63.

Voir aussi sur ce site :
- La Basse Époque
- Nicolas Grimal, Histoire de l'Égypte ancienne (résumé) : Éthiopiens et Saïtes
- Histoire de la Nubie : l'Empire de Napata

Les pharaons et l'Histoire : page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7

Retour au menu

7/7

Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante