4/6  

Les temples de Nubie : Abou Simbel

  • Le petit temple de Néfertari


  • Zoom sur le plan du temple


    À 150 mètres environ du grand temple, Ramsès II a édifié un petit temple féminin consacré à la grande épouse royale Néfertari identifiée à la déesse Hathor et portant le nom égyptien de "Néfertari pour qui se lève Rê-Horakthy".


    La façade

    Creusé lui aussi dans la roche, face au Nil, le monument adopte la pente de la falaise d'Ibshek. Il semble la soutenir de ses 7 contreforts massifs, décorés seulement de larges hiéroglyphes.
    La porte s'ouvre dans le contrefort central. Entre les autres, dans le retrait qui les sépare, s'élèvent six statues de dix mètres de haut.

    À droite comme à gauche de la porte ainsi qu'aux extrémités, Ramsès se dresse aux côtés de son épouse qui porte une lourde perruque surmontée des longues cornes de la déesse Sothis enserrant le disque solaire et surmontée de deux hautes plumes.

    Le long de leurs jambes, les princes et les princesses les accompagnent, le roi entouré de ses fils, la reine de ses filles. Représentés dans l'attitude de la marche, ils semblent se diriger vers le soleil levant.


    La cour intérieure

    La cour intérieureLa cour intérieure est soutenue par six piliers carrés dont les chapiteaux portent les têtes d'Hathor encadrées de perruques aux lourdes boucles tombantes, surmontées de temples dont la porte s'ouvre sur un uræus dressé, prolongées par deux hampes évoquant le sistre.
    Sur les autres faces des colonnes, Ramsès et Nefertari font des offrandes à différentes divinités.

    Sur le mur oriental, de part et d'autre de la porte, on retrouve la scène traditionnelle de l'exécution d'un prisonnier par le roi mais ici, exceptionnellement, la reine y assiste. Du côté nord, le dieu Horus, seigneur de Meha, confère à Ramsès la victoire sur le Nord. De l'autre côté, c'est en présence d'Amon-Rê que le roi est sur le point de frapper un ennemi nubien.

    La paroi sud est divisée en quatre tableaux :

  • Ramsès est introduit par la déesse Hathor qui lui assure la royauté.

  • Le pharaon est intronisé par Horus, seigneur de Meha, et par le dieu Seth.

  • Nefertari présente une offrande à la déesse Anuket.

  • Ramsès fait l'offrande de Maât à Amon-Rê.

  • Parallèlement, quatre scènes décorent le mur nord de la cour :

  • Ptah remet au pharaon les sceptres de la royauté.

  • Ramsès présente des papyrus à Héryché-ef.

  • Nefertari agite le sistre devant la déesse Hathor.

  • Horakhty reçoit de Ramsès l'offrande du vin.

  • Sur la paroi occidentale, Nefertari fait des offrandes à Mout, du côté nord, et à Hathor, du côté sud.
    Une triple porte donne accès à un vestibule plus large que profond prolongé par des salles latérales non décorées.


    Le vestibule

    Le vestibule est orné du même genre de scènes que la salle intérieure.

    Nefertari couronnée par Isis et HathorSur le mur est, Néfertari coiffée des ornements de Sothis y trouve une forme très pure, idéalisée. Isis et Hathor l'entourent, font le geste de protection au-dessus de sa tête, symbolisant ainsi la déification de la reine par les deux déesses.
    De l'autre côté de la porte, Ramsès et Nefertari offre des fleurs à Thouéris, la déesse hippopotame de l'enfantement.

    Sur la paroi ouest, du côté sud, Ramsès fait des offrandes à trois divinités : l'Horus de Baki, l'Horus de Bouhen et l'Horus de Miam. Plus près de la porte donnant sur le saint-des saints, Amon-Rê reçoit du vin des mains du roi.
    Sur le côté nord, le roi accomplit le même geste devant Rê-Horakhty alors que Nefertari offre des lotus à Khnoum, à Satis et à Anuket.

    Sur les murs latéraux, au-dessus des portes menant à deux petites salles dépourvues de reliefs, la vache Hathor se tient debout sur une barque au milieu de touffes de papyrus. Du côté sud, la reine lui offre des papyrus, de l'autre, c'est le pharaon.


    Le saint-des-saints

    L'hypogée s'achève par le sanctuaire. Sur le mur du fond est figurée la vache Hathor, représentée de face en ronde bosse, sortant du rocher ; l'image du roi est placée devant son poitrail, thème caractéristique des sanctuaires hathoriques.
    Sur la paroi nord, Ramsès II offre l'encens devant le roi et la reine, c'est-à-dire lui-même et son épouse divinisés, tandis que symétriquement, Néfertari accomplit le même geste devant les déesses Mout et Hathor sur la paroi sud.


    Sources :
    - Christiane DESROCHES NOBLECOURT, La Grande Nubiade. Le Livre de Poche n°9526, 1992.
    - Madeleine Peters-Destéract, Abou Simbel. À la gloire de Ramsès. Éditions du Rocher, 2003.

    4/6

    Les temples d'Abou Simbel : intro - page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

    Visite du temple en images
    75 photographies

    Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante