5/6  

Les temples de Nubie : Abou Simbel

  • Les Stèles et les inscriptions

  • De nombreuses inscriptions sur les parois et rochers proches du temple attestent de l'importance politique d'Abou Simbel.

    Des fonctionnaires en mission, de hauts personnages y laissèrent des traces de leur loyauté envers le souverain. On y relève ainsi des actes de fidélité des quatre vice-rois de Nubie qui se succédèrent pendant le long règne de Ramsès II.

    Les stèles du grand temple :

    Plan interactif - cliquez sur le numéro de la stèle :
    Les stèles à l'avant de la façade Les stèles à l'avant de la façade La stèle du mariage Les stèles du couloir sud Les stèles du couloir nord


    Les stèles de la rampe d'accès (1)

    De chaque côté de la rampe d'accès, perpendiculairement à la façade du temple se dressent deux stèles ornées, sur les deux faces, de scènes d'offrandes.

    Pour en savoir plus...

    La stèle du mariage (2)

    Sur la paroi sud de la façade, près de la terrasse de grand temple, un bas relief surmonte l'inscription. Ramsès, sur son trône, accueille une nouvelle épouse, Maât-Hor-Néférou-Rê, que conduit vers lui son père Hattousil, roi des Hittites. Sur cette stèle, dite "du mariage", une inscription fort endommagée relate l'événement durant lequel le roi hittite envoie sa fille aînée au pharaon en gage de paix.

    Pour en savoir plus...

    Les stèles du couloir sud (3 - 4 - 5)

    Un mur a été construit entre le rocher et le socle du colosse sud. Sur la droite de la stèle du mariage, une porte ouvre sur un couloir dont les parois supportent différentes stèles.

    Pour en savoir plus...

    Les stèles du couloir nord (6 - 7 - 8)

    Comme c'est également le cas au sud de la façade, un couloir dont les parois supportent différentes stèles a été aménagé dans le renfoncement de l'extémité nord.

    Pour en savoir plus...

    Les graffitis

    Les monuments d'Abou Simbel ont été marqués, au cours des âges, des noms des étrangers qui s'y arrêtaient : Grecs, Romains, Arabes, Français, Anglais... Ainsi, sur la jambe du colosse immédiatement à gauche du portail figure l'une des plus anciennes inscriptions grecques connues. Des soldats d'un contingent étranger - composé d'Ioniens, de Rhodiens, de Coriens, de Phéniciens - ont incisé leurs noms sur les jambes du pharaon. Ils appartenaient à l'armée que le roi Psammétique II avait envoyée en Nubie vers 591 avant J.-C.


    Sources :
    - Christiane DESROCHES NOBLECOURT, La Grande Nubiade. Le Livre de Poche n°9526, 1992.
    - Madeleine Peters-Destéract, Abou Simbel. À la gloire de Ramsès. Éditions du Rocher, 2003.

    5/6

    Les temples d'Abou Simbel : intro - page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6

    Visite du temple en images
    75 photographies

    Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante