6/8  

Histoire de la Nubie : l'Empire de Napata

Durant la période troublée qui suivit la fin du Nouvel Empire, l'Égypte, en proie aux luttes intestines, ne put maintenir sa domination sur la Nubie.
À Napata, ville située au pied du Djebel Barkal où, sous la XVIIIe dynastie, Thoutmosis III installa un avant-poste militaire, une dynastie indigène mais fortement égyptianisée se développe à partir de 800 a.n.è.

Tête du roi koushite TaharqaLe roi Piankhy (Piyé) entreprend la conquête de la Nubie, puis de l'Égypte et établit une nouvelle dynastie, la XXVe dite "koushite" ou "éthiopienne", les auteurs de l'Antiquité appelant la Nubie "Ethiopie".

Avant de se replier à Napata, expulsés par les assauts de l'Empire assyrien, les rois koushites vont dominer l'Égypte durant environ un siècle. Ils donnent au pays un nouvel essor, relançant l'activité de construction dans presque tous les grands centres religieux et marquent de leur influence l'art égyptien.

Napata devient une grande capitale au même titre que Thèbes ou Memphis et restera un centre religieux majeur de l'Empire méroïtique : la croyance voulait que le Djebel Barkal, "la montagne sacrée", abrite symboliquement le dieu Amon de Napata.

Les Koushites empruntent à l'Égypte ses rituels funéraires et la forme de la pyramide pour leurs tombeaux, comme en témoignent le cimetière de Kourrou et celui de Nouri. Ces pyramides s'apparentent davantage à celles des tombes privées de Thèbes qu'aux pyramides de la nécropole memphite.

Saccagée par les armées romaines puis restaurée, Napata est aujourd'hui recouverte en grande partie par la ville moderne de Karima.

6/8

Histoire de la Nubie : page 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8

Imprimer la page Moteur de recherche Site : mode d'emploi Pour m'écrire Retour à la page d'accueil Retour à la page précédente Vers la page suivante